Le parfum : les différentes techniques de fabrication

E.U.S.O » Beauté » Le parfum : les différentes techniques de fabrication

De nos jours, c’est devenu presque une seconde nature pour tous de mettre du parfum avant d’affronter le quotidien. Il paraît que certains pensent que c’est un travail de créativité. Cependant, nombreux sont ceux qui ignorent le processus suivi pour obtenir une telle merveille. Pourquoi ne pas en apprendre d’avantages sur le sujet? Voici donc les différentes techniques de fabrication du parfum.

fabrication du parfum

Première étape: la distillation

Qu’après un certain nombre de personnes, la distillation est la technique la plus utilisée. Bien avant cela, un travail  est déjà effectué. Il s’agit du fait que le parfumeur doit pré définir ou du moins avoir une idée précise de la finalité du produit. Si l’on se demande à quoi ressemble ce produit fini, vous pouvez vous rendre sur https://www.actualite-finance.ch/. Pour en revenir à cette technique populaire, elle consiste à procéder à la séparation des éléments volatils constitutifs d’un mélange. Le fabricant utilise un appareil qui s’apparente à une cuve. Dans cet appareil, le mélange est soumis à une forte température. La vaporisation du mélange permet d’obtenir deux choses: l’eau et l’essence. Ce dernier est retenu dans une vase appelé essencier. Ainsi, l’essence obtenue est le produit fini espéré.

Deuxième étape: l’extraction

La méthode d’extraction du parfum semble être encore plus facile que la précédente. Pour quelle raison ? En premier lieu, le parfumeur mélange des éléments végétaux avec de l’eau. Suite à quoi il ajoute un solvant. Il peut s’agir de l’éthanol, du méthanol ou encore du dioxyde de carbone. Tout ce mélange soumis à une forte température fait évaporer le solvant. Ensuite, une fois la vaporisation finie, il y ajoute de l’alcool. Ce nouveau mélange est chauffé à son. C’est dans le bus de faire disparaitre l’huile contenue dans les matières végétales de départ. Ce qui est obtenu a la fin, le parfumeur l’appelle l’absolue. C’est le parfum recherché. Il existe une autre forme de cette technique. On le nomme l’enfleurage.

Troisième étape: l’enfleurage

On distingue deux sortes d’enfleurage. Il y a l’un qui est fait a chaud et l’autre froid. L’enfleurage a chaud requiert l’utilisation de fleurs solides. Ces derniers sont mélangés à des graisses animales chauffées à plusieurs reprises. Quant à l’enfleurage à froid, le parfumeur fait ressortir les fleurs et les lave plusieurs fois. Même si cette dernière nécessite moins d’effort, il n’en reste pas moins que l’enfleurage à chaud soit la méthode la plus utilisée.

Quatrième étape: la Nature Print

L’objectif ici est d’obtenir a la fin une autre aussi pure celle de éléments naturels utilisés. Cette technique consiste à capter un extrait gazeux puis en soutirer l’odeur grâce à des appareils de précision. Certaines personnes même la nature print est en quelque une photographie instantanée des odeurs. Avec toute la diversité d’odeurs qu’offre la mère nature, cette méthode semble être la seule capable de la reproduire.  C’est ce qui fait alors son unicité. Le produit fini obtenu est souvent éphémère mais reste quand même un produit de qualité. Ceux qui en savent quelque chose, s’en délectent comme pas possible.

Pour conclure, le parfum est une affaire de goût, de créativité. Nombreuses sont les techniques de fabrication qui permettent d’obtenir des produits de qualité voir parfaits. Sentir bon attire aussi l’attention. C’est la raison pour laquelle il est sans doute l’accessoire de mode dont on ne peut pas se passer.

Le parfum : les différentes techniques de fabrication
Retour en haut